Citation : VERSPERA dans Gérard Sabatier, « La recherche française récente sur Versailles et la cour. Problématiques et orientations » (Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles, octobre 2020)

Le projet VERSPERA est cité dans un article rédigé par Gérard Sabatier, historien moderniste, professeur émérite de l’université Pierre-Mendès-France – Grenoble II, article intitulé « La recherche française récente sur Versailles et la cour. Problématiques et orientations » et publié dans le Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles.

L’auteur y revient sur l’historiographie de Versailles et cite le projet en note 23.

Accès libre : https://journals.openedition.org/crcv/18287

Modélisation 3D : Le Salon des Nobles de l’appartement de la Reine du château de Versailles (Licence professionnelle « Patrimoine, visualisation et modélisation 3D » de Cergy Paris Université, septembre 2020)

Découvrez la modélisation ultra-réaliste du Salon des Nobles de la Reine.

La musique a toujours occupé une place importante dans la vie à Versailles. Elle accompagnait les festivités lors d’événements particuliers comme les fêtes religieuses, mais elle était également omniprésente au quotidien, rythmant les temps forts de la vie de cour, notamment la messe, les parties de chasse ou encore les activités vespérales.

Sous le règne de Louis XV apparaît au cours de la journée un nouveau moment dédié à la musique. Deux à trois fois par semaine, la reine Marie Leszczynska organise des concerts, notamment, dans le salon des Nobles. Ce salon fait partie des grands appartements de la Reine, situés au premier étage du corps central, donnant sur le parterre du Midi. Il se trouve entre l’antichambre du Grand Couvert et la chambre de la Reine et faisait office de seconde antichambre de l’appartement.

En collaboration avec le laboratoire ETIS (Equipes Traitement de l’Information et Systèmes) et le groupe Lutheries – Acoustique – Musique (LAM), les étudiants, sous la direction de Nicolas Priniotakis, de la licence professionnelle « Patrimoine, visualisation et modélisation 3D » de Cergy Paris Université – Alban Absous, Élise Nermot, Suzy Piat et Yoann Siohan – ont travaillé sur une reconstitution numérique de ce salon la plus fidèle possible afin de pouvoir calibrer un simulateur virtuel acoustique.

En effet, l’objectif de ce projet est de réaliser une simulation visuelle et auditive permettant à des musiciens baroques de vivre une expérience de jeu immersive dans un environnement réaliste, actuel ou historique. Et de se permettre quelques libertés par rapport à l’histoire, en faisant résonner la musique du compositeur baroque Jean-Sébastien Bach dans ce salon, dans lequel il n’a pourtant jamais eu l’occasion de jouer …

Cette vidéo, à partir notamment des plans issus du programme VERSPERA, a été réalisée dans le cadre du projet de recherche « Experimental Virtual Archaeological-Acoustics – Versailles », réunissant Cergy Paris Université, le Centre de recherche du château de Versailles et l’Institut Jean Le Rond ∂’Alembert. Le projet dit « EVAA_Ver » vise à réaliser une étude multimodale de l’influence des salles sur les techniques de jeu des musiciens jouant des instruments des XVIIe et XVIIIe siècles et dont le cadre d’exécution se situe au château de Versailles.

Pour ce faire, une bourse de thèse de doctorat labélisée par la Fondation des Sciences du Patrimoine (FSP) réunit des chercheurs de plusieurs institutions : Cergy Paris Université, Centre de recherche du château de Versailles et Institut Jean Le Rond ∂’Alembert et consiste à aider à la création d’un simulateur virtuel acoustique en temps réel destiné aux musiciens, prenant en compte leurs mouvements et l’impact de la directivité dynamique des sources.

Récompenses : 3 prix pour « Versailles, le palais retrouvé du roi soleil » (TAC Film Festival 2020)

Le documentaire « Versailles, le palais retrouvé du roi soleil » réalisé par Marc Jampolsky, produit par Gédéon Programmes en coproduction avec ARTE France et le CNRS Images, avec la participation du Château de Versailles et du Centre de recherche du château de Versailles autour du projet de recherche VERSPERA en partenariat avec les Archives nationales, la Bibliothèque nationale de France, le laboratoire Étis et la fondation des sciences du patrimoine a été récompensé au TAC Film Festival 2020 par 3 prix :

· PRIX DU MEILLEUR SCENARIO

· PRIX DE LA MEILLEURE IMAGE

· PRIX DES MEILLEURS EFFETS SPÉCIAUX ET ANIMATIONS

Ainsi que 3 mentions : meilleur film, narration, musique.

Ce film avait déjà été récompensé par 3 prix internationaux en 2019.

Source : communiqué de presse

Publication : « Le Château numérisé et modélisé » par Lucie Nicolas-Vullierme (Carnets de Versailles, en ligne, 2 avril 2020)

Vient d’être publié  autour du projet de recherche VERSPERA un nouvel article intitulé : « Le Château numérisé et modélisé » écrit par Lucie Nicolas-Vullierme, rédactrice en chef, dans les « Carnets de Versailles » en ligne, publication du Château de Versailles.

Retrouvez l’article ici.

On peut y lire une présentation de l’avancement du projet VERSPERA avec la mise en ligne sur la banque d’images du Centre de recherche des fonds numérisés de la Bnf. Il est ensuite question de l’avancée des travaux aux Archives nationales. L’article revient alors sur le succès du film documentaire produit par Gédéon programme avec Arte France, CNRS Images et le réalisateur Marc Jampolsky, Versailles, le palais retrouvé du Roi-Soleil et souligne pour finir l’intérêt des modélisations 3D.

Publication : Françoise Richer-Rossi et Stéphane Patin (dir.), « La culture dans tous ses É(é)tats Stratégies de communication, logiques artistiques et logiques économiques » (Paris, Éditions des archives contemporaines, 2020)

Le projet de recherche VERSPERA est à l’honneur sur la couverture de l’ouvrage « La culture dans tous ses É(é)tats Stratégies de communication, logiques artistiques et logiques économiques » publié en ligne sous la direction de Françoise Richer-Rossi & Stéphane Patin de l’université de Paris aux Éditions des archives contemporaines (EAC).

Cette superbe image de la Petite Galerie dite de Mignard aujourd’hui disparue du château de Versailles  provient de la restitution effectuée à partir du modèle 3D créé par le laboratoire ETIS à partir du logiciel VERSPERA puis habillé par les étudiants (Benjamin Hilbert, Mélanie Pothier, Nely Kambelomanana, Dorian Rodriguez et Lucy Salançon) de la Licence Professionnelle les Métiers du Numérique (Patrimoine, visualisation et modélisation 3D) de Cergy Paris Université sous la houlette de leur responsable Nicolas Priniotakis.

Accéder à l’ouvrage.

Accéder à la modélisation de la Petite Galerie dite de Mignard.

Par ailleurs, c’est dans cette très belle collection que sera publiée la communication sur le projet VERSPERA donnée par Michel Jordan,ingénieur de recherche (ETIS), et Benjamin Ringot, adjoint au directeur scientifique (CRCV), lors la journée d’études « Management culturel et de la communication trilingue » de l’université Paris Diderot le 7 février 2019

Source : éditeur.

Visitez un projet de théâtre pour Louis XV, prévu dans l’aile Gabriel du château de Versailles et qui n’a jamais vu le jour !

Découvrez la modélisation 3D d’un projet de théâtre pour Louis XV qui n’a finalement jamais été réalisé.

Alors que son règne s’achève, Louis XV souhaite construire un théâtre de poche dans le prolongement de l’appartement de Madame Du Barry, à l’attique du château de Versailles. Destiné à accueillir un petit nombre de spectateurs parmi les proches du roi et de sa favorite, ce théâtre n’a cependant jamais vu le jour, le souverain étant décédé avant sa réalisation. Profitant de l’espace libre dans la nouvelle aile Gabriel, dans un espace situé au-dessus de l’actuelle salle des États Généraux, l’architecte prévoit dans un espace restreint de bâtir une salle en fer à cheval, une loge royale dotée d’une garde-robe, une fosse d’orchestre et une scène pouvant accueillir un décor en cinq plans. À partir des plans et élévations conservées aux archives nationales, le logiciel VERSPERA a permis de créer un premier modèle 3D du projet de théâtre complété et décoré par le travail effectué des étudiantes de la licence pro de l’université de Cergy Pontoise permettant de donner vie à ce projet qui n’a jamais vu le jour.

Ce film a été réalisé par les étudiants de la licence professionnelle « Métiers du numérique – Patrimoine, visualisation et modélisation 3D » de l’Université de Cergy-Pontoise, accompagnés par leur responsable Nicolas Priniotakis et Michel Jordan du laboratoire ÉTIS.

Simplifiée, cette modélisation 3D n’en est pas moins une démonstration technique exceptionnelle du savoir-faire de ces étudiants. Elle a été l’occasion de mettre en œuvre l’ensemble des techniques apprises : modélisation 3D, sculpture 3D, photogrammétrie, etc.

Ce travail prend place dans le projet de recherche VERSPERA, conduit par le Centre de recherche du château de Versailles, avec les Archives nationales, la Bibliothèque nationale de France et le laboratoire ETIS, et financé pour partie par la Fondation des sciences du patrimoine et par le Ministère de la culture et de la communication

Conférence pour la Société des amis de Versailles : « Château de Versailles en 3D : le projet VERSPERA fait renaître les splendeurs du passé » (Versailles, 30 janvier 2020)

Par Mathieu Da Vinha, Directeur scientifique du Centre de Recherche du Château de Versailles et Benjamin Ringot, Adjoint au Directeur scientifique du Centre de Recherche du Château de Versailles 

Une véritable révolution ! Le projet de recherche VERSPERA, numérisation et modélisation des plans de Versailles sous l’Ancien Régime, vise à préserver et à rendre accessibles tous les plans du domaine de Versailles sous l’Ancien Régime mais également à restituer certains espaces disparus, grâce à la numérisation et à la modélisation 3D. Ce projet titanesque est mené par une équipe de chercheurs depuis plusieurs années au sein du Centre de recherche du château de Versailles. À terme, le projet rendra public l’ensemble de l’évolution architecturale du château de Versailles pour que passionnés et historiens s’approprient les splendeurs du passé.

La conférence, réservée aux membres de la Société, s’est tenue en salle Le Nôtre du Grand Commun, à partir de 17h45.

VERSPERA au colloque « Les Archives au défi du numérique » (La Courneuve, 17 et 18 octobre 2019)

Le colloque « Les Archives au défi du numérique » est organisé, les 17 et 18 octobre 2019, à l’initiative de la direction des Archives du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, avec le concours des Archives de France et de la BnF, à l’occasion du 10e anniversaire du transfert de l’ensemble des fonds d’archives de l’administration centrale de ce ministère du Quai d’Orsay à La Courneuve.

Le colloque « Les Archives au défi du numérique » est organisé, les 17 et 18 octobre 2019, à l’initiative de la direction des Archives du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), avec le concours des Archives de France et de la BnF, à l’occasion du 10e anniversaire du transfert de l’ensemble des fonds d’archives de l’administration centrale de ce ministère du Quai d’Orsay à La Courneuve.

Il propose une réflexion générale sur les méthodes de conservation et de traitement des archives numériques, en insistant sur les potentialités que ces archives ouvrent à la recherche mais en alertant sur les fragilités de la transition numérique. L’objectif est de renforcer le dialogue entre les praticiens de la conservation et les chercheurs confrontés à ces nouvelles sources ou qui s’en sont déjà emparés et ont commencé à les exploiter au mieux de leurs possibilités.

Aux bilans qui seront proposés dans le colloque répondront les interventions des utilisateurs de ces portails ou applications : la parole sera donnée aux chercheurs qui feront part de leurs réactions face aux nouvelles méthodes et perspectives ouvertes par le numérique. Une large place sera faite aux retours d’expériences et applications novatrices dans le domaine des humanités numériques.

En cette occasion l’équipe du projet VERSPERA interviendra sur : « La modélisaon des plans de Versailles : le projet VERSPERA », le vendredi 18 octobre.

Télécharger le programme (PDF)

INFORMATIONS PRATIQUES

Inscription obligatoire, dans la limite des places disponibles, sur lecture.archives@diplomatie.gouv.fr Merci de préciser dans votre courriel la ou les journées auxquelles vous souhaitez assister.

Centre des Archives diplomatiques de La Courneuve (Auditorium)
3, rue Suzanne Masson – 93126 La Courneuve
RER B « La Courneuve/Aubervilliers »

– Présentation d’une pièce d’identité valide obligatoire.

Source : organisateur de l’évènement

Communiqué de presse officiel – Le projet VERSPERA s’enrichit de 560 estampes et dessins des collections de la Bibliothèque nationale de France

Le projet VERSPERA, numérisation et modélisation des plans de Versailles sous l’Ancien Régime s’enrichit de quelque 560 estampes et dessins issus des collections de la Bibliothèque nationale de France. Des plans, coupes et élévations concernant le château, les jardins et la Ville de Versailles issus des fonds « Robert  de Cotte » et « Topographie  française  » de la BnF ont été mis en ligne, donnant accès à plus de 820 nouvelles images exceptionnelles.

 

Le projet de recherche VERSPERA vise à rendre accessibles à tous les plans du domaine de Versailles sous l’Ancien Régime et à en restituer certains espaces grâce à la numérisation et à la modélisation 3D. Ce programme, porté par le Centre de recherche du château de Versailles en partenariat avec les Archives nationales, la Bibliothèque nationale de France et le laboratoire ETIS (Équipes Traitement de l’Information et Systèmes, UMR8051, université de Cergy-Pontoise /ENSEA Cergy / CNRS), avec le soutien financier de la Fondation des sciences du patrimoine (EUR-17-EURE-0021) et du ministère de la Culture, permet un accès facilité à une source patrimoniale d’exception pour la communauté internationale des chercheurs et du grand public. Un corpus de documents est en effet progressivement mis en ligne depuis 2017 via la banque d’images du Centre de recherche du château de Versailles et sur les sites des Archives nationales et de la Bibliothèque nationale de France pour leurs fonds respectifs.

La richesse des collections de la BnF permet aujourd’hui d’enrichir le projet VERSPERA de pièces majeures. Le corpus versé par la BnF est issu de deux fonds principaux : le fonds d’architecture dit « Robert de Cotte » et celui de la « Topographie française » Robert de Cotte, architecte de Louis XIV et intendant des bâtiments du Roi, a beaucoup travaillé pour le château de Versailles à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe. La BnF conserve de très nombreux dessins pour ses projets concernant le château ou les jardins, qui viennent aujourd’hui enrichir le corpus VERSPERA. Le fonds « Robert de Cotte », qui, au-delà du château de Versailles, regroupe des plans et dessins documentant 430 édifices français et étrangers, est entièrement numérisé et accessible sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF (gallica.bnf.fr).

L’ensemble versé par la BnF dans le projet VERSPERA comprend également des dessins et estampes  des XVIIe et XVIIIe  siècles conservés dans les albums de la série de la Topographie française, consacrés au château et au parc de Versailles.

verspera.hypotheses.org

banqueimages.chateauversaillesrecherche.fr

 

VERSPERA cité dans « Versailles : retour en images sur les projets fous auxquels le château a échappé » (Le Parisien, en ligne, publié le 12 juillet 2019 par Laurent Mauron)

Retrouvez un article de

« Architectures rêvées » s’appuie aussi sur le formidable travail de numérisation du projet Verspera, piloté par le centre de recherche du château, en collaboration avec les Archives nationales, la Bibliothèque nationale de France et le laboratoire Etis. Cette numérisation permet de repérer tous les plans qui ont été dessinés pour Versailles. En parallèle, le public peut découvrir une projection en 3D des projets présentés à Louis XVI. »

Accès à l’article en ligne : http://www.leparisien.fr/yvelines-78/versailles-retour-en-images-sur-les-projets-fous-auxquels-le-chateau-a-echappe-12-07-2019-8115537.php

VERSPERA cité dans « “Versailles : le palais retrouvé du Roi-soleil”, lumineux documentaire » (Télérama, en ligne, publié le 01/06/2019 par Jean-Baptiste Duchenne)

Retrouvez un article de Jean-Baptiste Duchenne sur le documentaire “Versailles : le palais retrouvé du Roi-soleil” de Marc Jampolsky publié sur le site internet de Télérama le 1er juin 2019 où le projet VERSPERA est cité :

« Le film prend pour point de départ la numérisation des 9 000 plans du palais mené par le Centre de recherche du château de Versailles. La tâche entreprise dans le cadre de Verspera – l’acronyme pour Versailles en perspective, plan des Archives nationales – constitue un travail gigantesque autour de documents souvent très fragiles et plein de « retombes ». Un joli terme qui désigne les superpositions de collages sur le plan initial – jusqu’à 21 pour les plus amendés. Certains de ces documents sont stupéfiants de minutie, comme cette vue à l’aquarelle des jardins au XVIIe siècle. Une fois agrandie ont peut y distinguer un détail tout à fait incongru : un gibet installé au milieu des bosquets. »

Accès : https://www.telerama.fr/television/versailles-le-palais-retrouve-du-roi-soleil,-lumineux-documentaire,n6275902.php

VERSPERA et l’exposition « Versailles Architectures rêvées 1660-1815 » (Château de Versailles, 4 mai au 4 août 2019)

Dans le cadre de la première biennale d’architecture et de paysage de la région Ile-de-France , le château de Versailles, présente du 4 mai au 4 août 2019 un rassemblement inédit de projets d’architecture élaborés entre les XVIIe et XIXe siècles pour le Château et ses Jardins au sein de l’exposition : Versailles Architectures rêvées 1660-1815, sous le commissariat d’Élisabeth Maisonnier, conservatrice du patrimoine à Versailles.

L’exposition a bénéficié dans sa préparation du travail de numérisation et d’enrichissement scientifique effectué dans le cadre du projet VERSPERA depuis 2013.

Le projet VERSPERA est d’ailleurs présenté dans un texte en forme de conclusion au catalogue de l’exposition :

  • Benjamin Ringot, « VERSPERA – Numérisation et modélisation des plans de Versailles sous l’Ancien Régime », cat. exp. Versailles. Architectures rêvées 1660-1815, Paris-Versailles, EPV-Gallimard, 2019, p. 263-265.

Captation vidéo : « Le projet VERSPERA : de la numérisation à la modélisation des plans de Versailles de l’Ancien Régime » (INHA, Lundis numériques, chaîne Youtube, en ligne)

L’Institut national de l’histoire de l’art effectue depuis plusieurs années une veille active dans le domaine des humanités numériques avec un accent porté sur ce qui touche au domaine visuel. De nombreux contacts et échanges sont régulièrement établis entre les différentes composantes de l’établissement et diverses équipes sur des problématiques et des projets concernant les enjeux, les représentations, les aspects techniques ou les questions juridiques liées à l’histoire de l’art et à l’image.

Lundi 11 mars 2019 : « Le projet VERSPERA : de la numérisation à la modélisation des plans de Versailles de l’Ancien Régime »

Le projet de recherche VERSPERA, dirigé par le Centre de recherche du château de Versailles et porté par la Fondation des Sciences du Patrimoine, vise à rendre publics les plans du domaine de Versailles sous l’Ancien Régime conservés aux Archives nationales (Paris), à la Bibliothèque nationale de France et à l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles et à en restituer certains espaces grâce à la modélisation 3D élaborée par le laboratoire Équipes Traitement de l’Information et Systèmes de l’université de Cergy-Pontoise (ETIS).

Ce projet répond à trois objectifs : préserver des fonds fragiles et difficilement accessibles, en faciliter l’accès via Internet à la communauté internationale scientifique interdisciplinaire et permettre, grâce à la modélisation, une réflexion sur l’utilisation qui pouvait être faite d’une résidence royale à l’époque moderne.

Accès libre : chaine Youtube de l’INHA.

Les Lundis numériques de l’INHA : « VERSPERA : de la numérisation à la modélisation des plans de Versailles de l’Ancien Régime » (Paris, INHA, 11 mars 2019)

Le projet de recherche VERSPERA, dirigé par le Centre de recherche du château de Versailles et porté par la Fondation des Sciences du Patrimoine, vise à rendre publics les plans du domaine de Versailles sous l’Ancien Régime conservés aux Archives nationales (Paris), à la Bibliothèque nationale de France et à l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles et à en restituer certains espaces grâce à la modélisation 3D élaborée par le laboratoire Équipes Traitement de l’Information et Systèmes de l’université de Cergy-Pontoise (ETIS).

Ce projet répond à trois objectifs : préserver des fonds fragiles et difficilement accessibles, en faciliter l’accès via Internet à la communauté internationale scientifique interdisciplinaire et permettre, grâce à la modélisation, une réflexion sur l’utilisation qui pouvait être faite d’une résidence royale à l’époque moderne.

Intervenants

  • Corinne Le Bitouzé (BnF)
  • Michel Jordan (université Paris-Seine, université de Cergy-Pontoise, ENSEA, CNRS)
  • Pierre Jugie (Archives nationales)
  • Mathieu da Vinha (Centre de recherche du château de Versailles, chef du projet VERSPERA)

À propos des Lundis numériques

L’Institut national de l’histoire de l’art effectue depuis plusieurs années une veille active dans le domaine des humanités numériques avec un accent porté sur ce qui touche au domaine visuel. De nombreux contacts et échanges sont régulièrement établis entre les différentes composantes de l’établissement et diverses équipes sur des problématiques et des projets concernant les enjeux, les représentations, les aspects techniques ou les questions juridiques liées à l’histoire de l’art et à l’image.

Voir le programme complet

___

Informations pratiques

11 mars 2019 – 18h-20h

Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs
75002 Paris

Entrée libre

Source : site internet de l’organisateur